Reconnaissance: oui! Austérité: non!

  • Services Publics
  • Salaires et CCT
  • Suisse
Articles

Le personnel de la Confédération proteste

Un très important programme d’austérité menace le personnel de la Confédération. Ce dernier proteste par une première action.

 

Gel des salaires en 2016, ralentissement de la progression des salaires pouvant aller jusqu’à deux points de pourcentage, réduction permanente des dépenses en personnel de 165 millions de francs, suppression de la participation patronale aux rentes transitoires (rentes-ponts), suppression de la prime de fidélité, réduction des effectifs dès 2017 et enfin, mise en place d’un nouveau système salarial qui ne contiendra plus aucune progression réglementée des salaires : ce que la Conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a concocté pour le personnel de la Confédération, contre sa volonté et malgré les protestations des syndicats et des organisations de salarié-e-s, est très difficile à digérer.

Une large alliance s’est formée contre ce projet. Celle-ci a tout d’abord lancé une pétition en signe de protestation. SwissPersona et transfair participent également à cette alliance, en plus de la Communauté de négociation du personnel de la Confédération (CNPC) – dont font partie l’Association du personnel de la Confédération (APC), le syndicat du personnel de la douane et des gardes-frontières (Garanto), le Syndicat des services publics (SSP) et l’Association du Personnel des employés de l’Office fédéral de la police (APfedpol).

La pétition demande au Conseil fédéral de retirer son programme d’austérité, de revenir à une politique du personnel responsable, d’être un partenaire social fiable et de s’engager pour suffisamment de ressources en personnel. Le personnel de la Confédération ne demande pas seulement le maintien des emplois et la stabilité des conditions de travail, mais aussi de la reconnaissance pour son travail : le Conseil fédéral doit enfin apporter une réponse claire et déterminée aux diffamations qu’il subit de la part de quelques parlementaires et médias.

Les employé-e-s de la Confédération méritent de la reconnaissance pour le travail qu’ils fournissent chaque jour au service de la population et de l’économie. Les tâches que l’administration doit assumer sont complexes et le resteront. L’économie, mais aussi les cantons et les communes dépendent à de nombreux égards de la capacité de l’administration à relever les défis internes et externes qui lui sont posés.

La récolte des signatures pour la pétition court jusqu’au 30 octobre. Les signatures seront remises au Conseil fédéral lors d’une action de protestation qui aura lieu le 4 novembre à midi près du Palais fédéral.

Pour de plus amples informations:

Responsable à l'USS

Dore Heim

Secrétaire centrale

031 377 01 21

dore.heim(at)sgb.ch
Dore Heim
Top