Commission de la jeunesse

Contact

Secrétariat de l'USS
Laura Perret Ducommun
laura.perret(at)​sgb.​ch
Monbijoustrasse 61, 3007 Berne
Tél. : 031 377 01 01
 

Droits des apprenti-e-s

Que de choses nouvelles, de règles et de questions lorsqu'on en est formation ou qu’on a son premier boulot ! C’est pour cela que la Jeunesse syndicale a conçu la page « Mes droits de A à Z ». On y trouve les réponses aux questions les plus importantes qui se posent aux apprenti-e-s, et aux jeunes travailleurs et travailleuses, de même qu’aux jeunes qui sont sans emploi ou dans une année de transition.

« Je connais mes droits » 

À propos de la Commission de la jeunesse

Pour les différents syndicats comme pour l'USS, une politique de la jeunesse est avant tout une politique de formation (professionnelle).

Les syndicats revendiquent :

  • Le droit à la formation post-obligatoire !
  • Plus et de meilleures places d’apprentissage, dans toutes les branches et dans toutes les régions.
  • Une large formation de base : le nombre des professions spécialisées demandant un apprentissage spécifique doit être réduit. Une large formation de base doit permettre aux jeunes de devenir indépendants et aptes à travailler en équipe. Il faut développer les cours d'appui, et la surveillance des apprentissages doit devenir plus efficace.
  • Un soutien au perfectionnement : il faut faciliter l'accès des professionnel-le-s aux écoles de perfectionnement et la possibilité d'acquérir une deuxième formation. Pour le perfectionnement, il faut que la loi introduise un congé payé de formation. Et grâce à une réglementation plus généreuse en matière de bourses d'études, on consolidera l'acquisition de connaissances sur toute une vie.
  • Des salaires minimaux pour les apprenti-e-s : les salaires des apprenti-e-s doivent être améliorés dans les conventions collectives de travail (CCT) et sur le plan légal. Par exemple, tous les apprenti-e-s doivent avoir droit au 13e salaire.
  • Plus de vacances : il faut augmenter le droit légal minimal à des vacances pour les apprenti-e-s et les jeunes travailleurs et travailleuses jusqu'à 20 ans, en le faisant passer de 5 à 7 semaines par an.
  • Une meilleure protection de la santé sur le lieu de travail : cela passe aussi par plus de temps libre et par une limitation des exceptions à l’interdiction d’employer les jeunes la nuit et le dimanche.

Ensemble, nous sommes fort-e-s !

Les syndicats offrent aux jeunes en formation des aides pratiques allant des cours d'appui à la préparation aux examens de fin d'apprentissage.

La brochure « Je défends mes droits », destinée aux apprenti-e-s, est disponible auprès de l'USS à Berne, pour le prix de 5 francs l'exemplaire.
Commander la brochure : www.jeunesse-syndicale.ch
Consulter la version en ligne : www.droits-des-apprentis.ch

 

Coprésidence

La Commission de la jeunesse de l'USS se compose de délégué-e-s des fédérations affiliées et est actuellement coprésidée par :


Les organisations de jeunesse dans les fédérations affiliées

Top