La presse associative menacée

  • Poste
Communiqués de presse
Écrit par Dore Heim

Le Conseil fédéral baisse les rabais d’acheminement

La presse associative, celle des organisations et associations de Suisse, est financièrement toujours plus sous pression. Et le Conseil fédéral y contribue aussi. En effet, il a décidé aujourd’hui de diminuer les rabais accordés sur l’acheminement de ces journaux d’un centime, pour les faire passer à 14 centimes en 2014. Vu l’intention de la Poste d’augmenter le prix de l’envoi d’en tout 6 centimes jusqu’en 2016, les titres de la presse des organisations et associations des arts et métiers, des Églises et des partis politiques, mais aussi du sport et de la musique sont gravement menacés. Car, il n’est souvent pas possible ici de répercuter simplement ces augmentations sur les membres.

La pression qui s’exerce sur la presse associative s’est fortement accentuée ces dernières années. La première grande augmentation a eu lieu au début de 2013, lorsque la Poste a introduit un nouveau système qui a entraîné une hausse d’en moyenne 6 % du prix des envois, une hausse qui, dans certains cas, a même été de 20 %. La nouvelle augmentation prévue par la Poste à partir de 2014 n’est pas la première tentative faite par cette dernière pour tirer encore plus de profits de l’envoi de journaux.

La Poste et la conseillère fédérale Doris Leuthard campent sur leurs positions : la Poste doit faire en sorte que ses services s’autofinancent. L’acheminent des journaux doit donc aussi boucler sur des comptes équilibrés. Que la Poste applique sa comptabilité analytique (tous les frais généraux, également les salaires de la direction sont pris en compte) aussi dans le domaine subventionné de l’acheminement des journaux est choquant.

La décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral aggravera la situation de la presse associative. Si la Poste peut sans autre augmenter encore ses prix, plusieurs organisations et associations devront réduire le nombre d’éditions de leurs titres, voire en suspendre la publication.

La recherche de profits de la Poste se fait aux dépens de la diversité de la presse. Dans ce contexte, que le Conseil fédéral ait demandé à la commission des médias mise sur pied il y a une année de développer une conception de la diversité de la presse relève de la plaisanterie de mauvais goût.

  renseignements
  •  Dore Heim, secrétaire dirigeante de l’USS, 079 744 93 90

Responsable à l'USS

Dore Heim

Secrétaire centrale

031 377 01 21

dore.heim(at)sgb.ch
Dore Heim
Top