Nouvelles rentes à la traîne des salaires. Le remède ? AVSplus !

  • AVS
Communiqués de presse
Écrit par Doris Bianchi

Prévoyance vieillesse

L’adaptation des rentes AVS et AI à l’évolution des prix et des salaires décidée par le Conseil fédéral est une bonne chose pour les actuels rentiers et rentières. Grâce à l’indice mixte, le niveau de leur rente suit plus ou moins le rythme du coût de la vie. C’est pour cela que l’Union syndicale suisse (USS) s’engagera énergiquement, dans le débat à venir sur le projet « Prévoyance vieillesse 2020 », pour que l’adaptation des rentes à intervalles réguliers ne soit pas enterrée. Elle rejette en effet catégoriquement la suspension automatique prévue de cette adaptation si l’AVS enregistre des déficits.

L’incidence positive de l’indice mixte sur le niveau des rentes des actuels retraité(e)s ne doit cependant pas cacher le fait que les rentes sont aujourd’hui sensiblement à la traîne des salaires. D’une part, parce que l’adaptation des rentes à l’évolution des salaires selon l’indice mixte n’est que partielle (moitié du renchérissement et moitié des salaires), d’autre part, parce que l’indice des salaires appliqué ne reflète que de manière insuffisante l’évolution effective des salaires. Il ne tient de fait pas compte du changement structurel intervenu sur le marché du travail, dont les effets sur les salaires sont positifs. Ces dix dernières années, le niveau des rentes des nouveaux retraité(e)s a pris ainsi un retard de 10 % sur l’évolution des salaires.

Ce problème doit être abordé dans le cadre de la future réforme « Prévoyance vieillesse 2020 ». Il faut une fois pour toutes prévoir une compensation via un supplément aux rentes AVS, comme le demande l’initiative « AVSplus : pour une AVS forte » des syndicats. C’est la seule manière de remplir le mandat constitutionnel en matière de prévoyance vieillesse, à savoir que les rentes des 1er et 2e piliers permettent le maintien, d’une manière appropriée, du niveau de vie antérieur. Seules des rentes AVS meilleures permettront aux travailleurs et travailleuses à bas ou moyens revenus de vivre, demain aussi, au plan matériel une retraite dans la dignité. 

renseignements :

 

  • Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l'USS responsable de la politique sociale, 031 377 01 13 oder 076 564 67 67 

 

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top