Le Conseil fédéral doit relever le taux d’intérêt minimal LPP à 2,25 %

  • Prévoyance professionnelle
Communiqués de presse
Écrit par Doris Bianchi

La Commission LPP donne certes un signal, mais reste timorée

La majorité de la Commission fédérale de la prévoyance professionnelle (Commission LPP) propose au Conseil fédéral de relever légèrement en 2014 le taux d’intérêt minimal LPP en le faisant passer de son actuel niveau historiquement bas de 1,5 % à 1, 75 %. Cette proposition va certes dans la bonne direction, mais quelle pusillanimité ! Au vu des bons résultats désormais réalisés sur la durée par les institutions de prévoyance, un relèvement plus important s’impose. L’Union syndicale suisse (USS), comme les autres organisations de salarié(e)s, demande au Conseil fédéral que le taux d’intérêt minimal LPP soit relevé à 2,25 % en 2014.

En 2012, la plupart des institutions de prévoyance avaient réalisé une performance nettement supérieure (7 %, selon une enquête de Swisscanto) à 1,5 %. Et les années précédentes aussi, le taux d’intérêt minimal avait été la plupart du temps fixé à un niveau inférieur à leur performance moyenne. Or, malgré des bons résultats, les assuré(e)s n’ont bénéficié en principe que du taux minimal de 1,5 %. Cette politique unilatérale provoque à juste titre chez eux le sentiment d’être constamment désavantagés.

Le Conseil fédéral doit corriger cette pesée bancale des intérêts lors de la fixation du taux d’intérêt minimal LPP pour 2014. Il faut qu’il prenne en considération de ce qui doit être rattrapé pour les assuré(e)s, ainsi que des rendements des placements courants. Car cette année également, ceux-ci sont bons. C’est pourquoi il doit relever à 2,25 % ce taux.

Renseignements :


Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l’USS, responsable de la politique sociale, 076 564 67 67

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top