Il faut prolonger à 24 mois la durée maximale du chômage partiel

  • Politique sociale
Communiqués de presse
Écrit par Daniel Lampart, économiste en chef de l’USS

L’USS intervient auprès de la conseillère fédérale Doris Leuthard

Le chômage partiel a permis de maintenir de nombreux emplois durant l’actuelle crise. Sa prolongation à 18 mois décidée par le Conseil fédéral au 1er avril 2009 y a beaucoup contribué. Mais de nombreuses entreprises vont prochainement atteindre cette limite de 18 mois. Afin qu’elles puissent continuer à miser sur cet instrument et maintenir des emplois, une nouvelle prolongation à 24 mois de la durée maximale du chômage partiel s’impose.

L’Union syndicale suisse (USS) est intervenue aujourd’hui dans ce sens auprès de la conseillère fédérale Doris Leuthard en lui faisant parvenir un courrier lui demandant de proposer au gouvernement cette prolongation à 24 mois. L’USS fait remarquer qu’une décision rapide est importante pour les entreprises qui doivent pouvoir planifier au mieux leurs activités. Les gouvernements cantonaux de l’arc jurassien ont formulé une demande semblable.

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Première secrétaire adjointe a.i.

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top