AVSplus au lieu de réductions des rentes des caisses de pension

  • AVS
Articles
Écrit par Doris Bianchi

Le Conseil fédéral ignore les inquiétudes de la population

Le Conseil fédéral rejette l'initiative AVSplus. Il ignore ainsi la population qui s'inquiète au sujet du montant de ses futures rentes de vieillesse.

Car les personnes qui partent bientôt à la retraite devront se contenter de rentes toujours plus basses en provenance du 2e pilier. Les caisses de pension abaissent les unes après les autres leurs taux de conversion. Le montant des futures rentes sera donc toujours plus bas. A quoi s'ajoute que le Conseil fédéral et le Parlement veulent réduire le taux de conversion sur la part obligatoire, sans toutefois suffisamment compenser cette baisse. Malgré toutes les belles promesses du Conseil fédéral et du Parlement, le niveau des rentes continue ainsi à baisser. Et les prochaines dégradations que vont subir les retraites, sous la forme d'un relèvement de l'âge de la retraite à 67 ans ou même plus, sont déjà dans le pipeline.

Il n'y a que l'initiative AVSplus qui puisse stabiliser le niveau des rentes. Pour une augmentation modeste des cotisations salariales de 0,4% (autant pour les employeurs), tout le monde recevra plus tard une rente nettement plus élevée, en moyenne 2400 Fr./an pour les personnes vivant seules ou 4200 Fr./an pour les couples. Seule l'AVS peut offrir un aussi bon rapport prix/prestations. Un franc de cotisation salariale apporte bien plus de rente, ce qui bénéficie particulièrement aux femmes et aux jeunes. En effet, dans le 2e ou le 3e pilier, ils devraient épargner bien plus d'argent pour pouvoir financer l'augmentation de rente correspondante. L'AVS a un sérieux atout sur les 2e et 3e piliers dans cette phase de taux d'intérêts bas.

Pour les retraité(e)s, l'initiative AVS est déterminante afin d'assurer leurs moyens de subsistance. En 2017, les rentes AVS ne seront pas augmentées, pour la première fois depuis l'introduction de l'indice mixte en 1979, du fait que le renchérissement est négatif et que les salaires stagnent. Et pourtant, les primes d'assurance-maladie continuent à augmenter et les loyers restent élevés. En fin de compte, les retraité(e)s auront moins pour vivre l'année prochaine.

A cet égard, l'initiative AVSplus est la seule à être d'un quelconque secours. L'initiative marque aussi une avancée sociale pour les bénéficiaires de prestations complémentaires (PC). Ces personnes réduisent ainsi leur dépendance à des PC peu sûres qui sont octroyées en fonction du besoin. Raison pour laquelle les futurs retraité(e)s et retraité(e)s actuels ne peuvent apporter qu'une seule réponse aux plans de réduction des retraites le 25 septembre prochain en votant clairement OUI à l'initiative AVSplus.

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top