Augmentations de rentes grâce à PV 2020

  • Politique sociale
  • AVS
  • Prévoyance professionnelle
Articles
Écrit par Anne Rubin, service de la communication de l’USS

Pari gagné : maintien ou même augmentation des rentes pour la grande majorité

Le niveau des rentes de neuf personnes sur dix sera bel et bien maintenu avec la réforme Prévoyance vieillesse 2020. Seuls les hommes de 39 à 44 ans gagnant bien leur vie ont quelque chose à y perdre. Selon les derniers calculs de l’OFAS, les gagnants sont tout particulièrement les femmes à revenus plutôt bas et les familles disposant de relativement peu de moyens.

La situation des femmes qui travaillent à temps partiel ou qui ne sont que peu rémunérées va définitivement s’améliorer avec Prévoyance vieillesse 2020. Une femme d’actuellement 24 ans et qui gagne 3500 francs par mois verra ses rentes AVS et LPP augmenter de 255 francs par mois, soit 3060 francs par an. Dans cette catégorie de salaires, une femme de 44 ans s’en tire aussi avec une rente plus élevée : elle percevra 2136 francs de plus par an. Idem pour les femmes qui gagnent nettement mieux leur vie : toutes catégories d’âge confondues, avec un salaire de 5200 francs par mois, leurs rentes seront meilleures qu’actuellement.

Prévoyance vieillesse 2020 améliore également les futures rentes des hommes de toutes les catégories d’âges qui gagnent jusqu’à 5200 francs par mois. Pour une fois, ce sont les hommes dans la force de l’âge et gagnant bien leur vie qui sont légèrement pénalisés : les quadras aisés de sexe masculin essuient effectivement une petite perte, au maximum 40 francs par mois. Or, avec leurs salaires, ils disposent d’une marge financière amplement suffisante pour compléter leur retraite d’une manière ou d’une autre.

Coup de pouce aux familles modestes

La réforme sera définitivement favorable aux familles composées d’un couple marié avec deux enfants. Et ce sont celles qui disposent de moyens restreints qui voient leur sort s’améliorer le plus. Si les deux salaires cumulés atteignent 8700 francs (5800 et 2900 francs), les suppléments de rentes vont de 302 à 478 francs par mois, selon les catégories d’âge. Les plus jeunes familles pourront compter sur un bonus pour leur retraite de 5736 francs par an (rente maximale plafonnée), ce qui est loin d’être négligeable.

Pour les familles dont les parents ont 44 ans et un revenu moyen (11 000 francs en tout) comme pour celles qui sont aisées (14 000 francs), le supplément AVS compensera amplement la baisse de rente du 2e pilier. Le niveau actuel est donc maintenu pour ces gens-là.

Une réforme qui aide ceux qui en ont besoin

Ces chiffres devraient faire réfléchir plus d’une personne avant d’aller voter le 24 septembre. La réforme Prévoyance vieillesse 2020 s’avère être positive pour les futures retraites de 90,8 % de la population, à un coût bien moindre que ce que la droite voulait. On améliore en effet les rentes de certaines catégories défavorisées, on les maintient pour quasiment toutes les autres, grâce au supplément AVS et aux mécanismes de compensation dans le 2e pilier. Le tout en consolidant les finances de l’AVS et en stabilisant le 2e pilier. Pari gagné !

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top