La banque nationale au place fédéral

Photo : Baikonour / WikimediaCommons |   

 

Abdiquer face à la place financière nuit à la politique monétaire et aux rentes

  • Prévoyance professionnelle
  • AVS
  • Politique monétaire
Communiqués de presse
Écrit par Daniel Lampart

La BNS doit se montrer plus ferme contre la cherté du franc suisse

Le franc suisse reste nettement surévalué. La situation conjoncturelle s'est assombrie, surtout dans le secteur des exportations. Dans ce contexte, il est d'autant plus important que la Banque nationale suisse (BNS) se batte énergiquement pour un cours du franc approprié. En pratiquant les taux d'intérêts négatifs et en intervenant sur le marché des devises, la BNS utilise des moyens dont les effets vont dans la bonne direction. Malheureusement, elle n'a pas su exposer clairement quels objectifs elle poursuit exactement. À plusieurs reprises, elle a même autorisé des périodes de revalorisation du franc.

En décidant aujourd'hui d'assouplir le taux négatif pour les banques, la BNS fait à nouveau preuve de faiblesse. Elle montre ainsi qu'elle est prête à dévier de son cap en matière de politique monétaire lorsque la pression de la place financière se fait plus forte.

L'efficacité du taux négatif s'en trouve affaiblie. Contrairement à l'AVS et aux caisses de pension, les banques et les investisseurs privés sont plus mobiles dans le placement de devises. Le taux négatif devrait s'appliquer surtout dans ce domaine. En revanche, l'AVS et les caisses de pension devraient bénéficier d'exemptions plus larges. Elles sont tenues, à raison, de verser des prestations en francs. Elles doivent donc placer une grande partie de leurs actifs en francs.

L'Union syndicale suisse (USS) attend de la BNS qu'elle agisse avec plus de fermeté contre la surévaluation du franc suisse. De plus, il faut enfin trouver des solutions à la problématique des taux négatifs dans l'AVS et les caisses de pension. Le fonds de compensation AVS (Compenswiss) doit être complètement exempté des taux d'intérêts négatifs et les recettes des taux négatifs devraient être versées aux institutions de prévoyance, afin de freiner la diminution des rentes.

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top