À l’heure du débat au Conseil des États, l’USS publie sa brochure sur l’AVS

  • AVS
  • Politique sociale
  • Suisse
Communiqués de presse

Il faut renforcer l’AVS, pas l’affaiblir

La bataille autour de l'aménagement futur de la prévoyance vieillesse fait rage. À la mi-août, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États (CSSS-E) a présenté ses décisions sur la réforme " Prévoyance vieillesse 2020 ". Bien qu'elle fasse un pas important en faveur des travailleurs et travailleuses en proposant de relever les rentes AVS, elle maintient tout de même des mesures négatives brutales, comme le relèvement de l'âge de la retraite des femmes et la baisse à 6 % du taux de conversion LPP. Juste avant les délibérations du Conseil des États à ce sujet, l'Union syndicale suisse (USS) publie une brochure qui dissipe les mythes répandus à propos de l'AVS et leur oppose des faits.

L'AVS est actuellement l'objet d'une violente lutte entre des opinions divergentes. Une partie du camp bourgeois et les employeurs ont surtout pour objectif de démanteler les prestations, en relevant l'âge de la retraite, en baissant le taux de conversion LPP et en introduisant un frein à l'endettement pour l'AVS. Cela fait des années que ces milieux dénigrent l'AVS et maintenant, ils combattent aussi la hausse de 70 francs des rentes AVS pour les personnes vivant seule et de 226 francs pour les couples proposée par la CSSS-E.

Mais ils ont tort, comme le montre la brochure de l'USS " AVS. Une prévoyance vieillesse forte pour jeunes et vieux ". En effet, l'assurance sociale la plus importante de Suisse a parfaitement su faire face au vieillissement de la population qui n'a jamais cessé depuis sa création. Jamais, elle ne s'est effondrée contrairement à ce qui a été régulièrement annoncé. La brochure de l'USS montre en outre que l'AVS est la principale source de revenu de la grande majorité des retraité(e)s et qu'elle constitue la prévoyance vieillesse la plus efficiente et la moins chère.

Il est évident que l'on parviendra à réaliser une bonne réforme de la prévoyance vieillesse si on se base sur des faits, et non des mythes. De plus, il est manifeste qu'une telle réforme ne convaincra le souverain que si elle est aussi synonyme de progrès social. Cela, nous ne le savons pas seulement depuis la publication récente de l'étude réalisée par la professeure zurichoise de politologie Silja Häusermann, car toutes les réformes réussies de la prévoyance vieillesse suisse le montrent en effet aussi. Du point de vue des travailleurs et travailleuses, il est donc clair qu'au lieu d'affaiblir l'AVS, nous devons la renforcer.

La brochure " AVS. Une prévoyance vieillesse forte pour jeunes et vieux " peut-être téléchargée ici sur le site de l'USS. Il est aussi possible de commander la brochure imprimée à l'adresse suivante : info(at)uss.ch.

Renseignements
  • Thomas Zimmermann, (079 249 59 74), responsable de la communication et porte-parole de l'USS

Responsable à l'USS

Gabriela Medici

Secrétaire centrale

031 377 01 13

gabriela.medici(at)sgb.ch
Gabriela Medici
Top