Satisfaction au sujet du OUI à la 3e génération

  • Migration
Communiqués de presse

Un OUI qui renforce l'intégration des petits-enfants de migrants.

C’est avec satisfaction que l’Union syndicale suisse (USS) apprend que les petits-enfants de migrant(e)s pourront bénéficier d’une procédure facilitée pour se faire naturaliser. Cette avancée se faisait attendre depuis longtemps. Environ 3000 personnes pourront en profiter chaque année.

Pour toutes les autres personnes qui souhaitent obtenir la nationalité suisse, les exigences continuent toutefois d’être élevées dans beaucoup de cantons et de communes. La très claire majorité obtenue dans les cantons de BS, GR, VD et VS permettent de conclure que leur population considère que les obstacles administratifs actuellement mis à la naturalisation sont généralement trop sévères. Les gouvernements de ces cantons doivent donc réduire ces obstacles, il faut notamment supprimer les longs délais de résidence cantonale et parfois même communale imposés aux candidat(e)s à la naturalisation et abaisser les taxes onéreuses. Car la naturalisation est un moteur important d’intégration.

 

 

Renseignements:

 

  • Paul Rechsteiner, président de l’USS, 079 248 41 11
  • Daniel Lampart, premier secrétaire de l’USS, 079 205 69 11
  • Thomas Zimmermann, responsable de la communication de l’USS, 079 249 59 74

 

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top