Les jeunes risquent de pâtir du franc fort

  • Formation & Jeunesse
Communiqués de presse
Écrit par Véronique Polito

Sommet national de la formation professionnelle

L’USS se félicite du résultat du sommet national de la formation professionnelle. La Confédération, les cantons et les partenaires sociaux se sont engagés à signer un nouvel accord visant à garantir une place de formation aux jeunes sortant de l’école obligatoire. « Nous ne savons pas encore quel sera l’impact du franc fort sur les places d’apprentissage», s’inquiète Paul Rechsteiner, président de l’USS. « Les jeunes sont l’avenir du pays. Il est donc essentiel que nous nous fixions maintenant de nouveaux objectifs afin de leur garantir une formation dans le futur. »

Pour l’USS, les efforts ne doivent cependant pas s’arrêter là. De plus en plus de travailleurs sont touchés par le chômage, y compris ceux qui bénéficient d’une longue expérience. C’est pourquoi, l’USS attend de la Confédération qu’elle investisse au minimum 100 millions supplémentaires par année pour la formation professionnelle supérieure. Elle estime également urgent d’améliorer les conditions-cadre pour les travailleurs et travailleuses âgés.

renseignements 

 Véronique Polito, secrétaire centrale de l'USS, 079 436 21 29

Responsable à l'USS

Laura Perret Ducommun

Première secrétaire adjointe

031 377 01 23

laura.perret(at)sgb.ch
Laura Perret
Top