Exigences en matière de politique de formation

  • Formation & Jeunesse
Articles
Écrit par Stefan Rüegger

Congrès de l’USS, aperçu : Le texte d'orientation en matière de politique de formation soumis au congrès de l’USS contient des lignes directrices concernant aussi bien l’éducation que la formation professionnelle et continue. Sa revendication centrale : plus d’égalité des chances dans la formation.

A chaque niveau, le système de formation suisse peut contribuer à la diminution de l’inégalité sociale. A cette fin, il est nécessaire toutefois d’investir dans le développement et la qualité de l’enseignement et de la formation. Les investissements ne doivent pas aboutir à une extension de la bureaucratie du système de formation, mais bénéficier directement aux enseignant(e)s. Car seul(e)s des enseignant(e)s motivés, donc mieux  soutenus et moins surchargés peuvent contribuer durablement au développement des personnes en formation. Cela signifie concrètement : moins de périodes d’enseignement et relèvement des salaires des enseignant(e)s. Dans la perspective d’une école intégrative pour tous les enfants, l’USS veut en outre supprimer la sélection précoce à l’école obligatoire.

Droit à la formation

Les formations professionnelle et continue doivent être renforcées - non pas contre, mais avec la formation universitaire.  Le texte exige en outre un droit à une formation suffisante pour tous les jeunes et l’accès à la formation continue pour toutes les travailleuses et travailleurs. La Confédération et les cantons doivent donc  conjointement encourager  la formation professionnelle supérieure. Afin qu’elle soit accessible à toutes et tous, des formations de rattrapage ainsi que la reconnaissance des compétences acquises dans la pratique sont nécessaires. En ce qui concerne la loi fédérale sur la formation continue actuellement en élaboration, l’USS revendique un droit à un bilan de compétences tous les cinq ans, cinq jours de formation continue par an, de nouvelles offres de formation pour les analphabètes fonctionnels et une offensive linguistique en faveur des migrant(e)s.

Deux types de hautes écoles

Dans le domaine des hautes écoles, l’USS se prononce pour deux types de hautes écoles (les universités et les hautes écoles spécialisées), reposant sur deux systèmes distincts : celui de la formation générale, avec la maturité gymnasiale, et celui de la formation professionnelle, avec la maturité professionnelle. Les deux systèmes doivent cependant être fortement perméable l’un à l’autre.

 

Responsable à l'USS

Laura Perret Ducommun

Première secrétaire adjointe

031 377 01 23

laura.perret(at)sgb.ch
Laura Perret
Top