Embouteillage aux portes de l’apprentissage

  • Formation & Jeunesse
Communiqués de presse
Écrit par Véronique Polito

Conférence sur les places d’apprentissage

La situation sur le marché des places d’apprentissage est moins rose qu’on ne l’espérait. Alors qu’elle s’était fortement détendue en 2011, en 2012, l’écart entre le nombre de places disponibles et les jeunes intéressés s’est à nouveau creusé. 96 500 jeunes ont annoncé être à la recherche d’un apprentissage pour seulement 92 000 postes vacants.

Il s’agit là d’un signal d’alarme. Les efforts exceptionnels consentis ces dernières années pour étendre le marché des places d’apprentissage ont certes porté leurs fruits. La morosité économique pourrait cependant amener toujours plus d’entreprises à renoncer à former la relève professionnelle. Si l’on veut éviter que la situation ne se dégrade nettement, il faut donc renforcer les mesures de promotion mise en place dans les cantons.

Le grand intérêt montré par les jeunes pour la formation professionnelle (61 % d’entre eux sont confrontés au choix d’une filière en 2012) est réjouissant. Cependant, d’année en année, le décalage entre les aptitudes des candidats et les exigences des entreprises augmente. En 2012, quand bien même le nombre de jeunes à la recherche d’un apprentissage dépassait largement l’offre, ce ne sont pas moins de 7 000 places qui n’ont pas été repourvues, dont une grande partie dans les branches techniques les plus exigeantes. La raison invoquée serait un manque de « candidatures appropriées ».

La réponse d’une partie des milieux bourgeois : une limitation de l’accès aux gymnases ! Pour l’USS, une telle limitation serait un non-sens. Bien au contraire, elle estime que l’accès à la formation supérieure doit être encouragé à tous les niveaux pour répondre aux nouvelles exigences du marché du travail. Pour cela, elle exige des milieux économiques qu’ils offrent aux jeunes doués les meilleures perspectives, soit un accès sans condition à la maturité professionnelle durant l’apprentissage.

Renseignements

Véronique Polito (079 436 21 29), secrétaire centrale de l’USS, se tient à votre disposition pour tout complément d’information.

Responsable à l'USS

Laura Perret Ducommun

Première secrétaire adjointe

031 377 01 23

laura.perret(at)sgb.ch
Laura Perret
Top