Sans CCT, c’est l’arbitraire qui règnera et les femmes passeront à la caisse !

  • Égalité des sexes
Articles
Écrit par Michela Bovolenta, chargée de la politique en matière d’égalité du SSP

Solidarité avec les grévistes de la Providence

Les grévistes de la Providence qui se battent pour le maintien de leur Convention collective de travail (CCT 21) sont en majorité des femmes, comme la très grande majorité des personnels du secteur de la santé. Leur travail est astreignant sur le plan psychique et physique avec des horaires pénibles. Les salaires et les conditions de travail ne sont pas mirobolants. Même avec une CCT !

Le combat pour le maintien d’une CCT est aussi un combat pour l’égalité, puisque des normes claires régissent les salaires et règlementent les horaires de travail. Genolier veut individualiser les salaires, ce qui – des études l’ont montré – désavantage les femmes. Genolier veut externaliser certains services, ce qui – on en a déjà fait l’expérience – va précariser les employés, en majorité des femmes, les moins qualifiés.

Nous sommes toutes concernées par ce qui se passe à l’Hôpital de la Providence à Neuchâtel. Maintenir la CCT 21, c’est s’opposer au dumping salarial et à la péjoration des conditions de travail dans le secteur de la santé. C’est aussi défendre un modèle de santé publique axée sur l’être humain et non sur le profit !

La Journée internationale des femmes est pour nous l’occasion d’affirmer notre solidarité avec le combat des grévistes et de dénoncer leur licenciement injustifié, puisque ces travailleuses et travailleurs exercent un droit fondamental garanti par la Constitution fédérale et le droit international.

Plus sur www.solidarite-laprovidence.ch

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top