bottes en caoutchouc

Photo : © marcobir / istockphoto.com

 

Saisir l’opportunité d’une politique familiale tournée vers l'avenir

  • Égalité des sexes
Communiqués de presse

La CSEC-E renforce l’engagement financier de la Confédération en faveur de l’accueil extra-familial des enfants

Après la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N), la commission sœur du Conseil des États (CSEC-E) veut aussi renforcer l’engagement financier de la Confédération en faveur de l’accueil extra-familial des enfants. L’USS salue le soutien de la CSEC-E à l’initiative parlementaire pour la pérennisation des aides financières fédérales pour les structures d’accueil, et exige que l’engagement de la Confédération soit aussi lié à des critères de qualité et de conditions de travail.

En Suisse, la garde d’enfants est généralement considérée comme une affaire privée : les listes d’attente pour une place dans une structure d’accueil extra-familial sont longues, les subventions de l’État sont faibles et les coûts supportés par les familles sont d’autant plus élevés. Il n’est donc pas étonnant que pour de nombreuses personnes actives, la conciliation entre la famille et le travail repose sur le travail gratuit de la génération des grands-parents.

Cette politique familiale a montré ses faiblesses lors de la première vague de coronavirus : sans le soutien financier aux institutions d’accueil de la petite enfance décidé par le Parlement, les faillites et les fermetures auraient fait reculer l’égalité en Suisse de plusieurs années.

Il s’agit maintenant de préparer l’accueil extra-familial d’enfants à l’avenir en le rendant résistant aux crises : il faut suffisamment de places de qualité pour tous les enfants, de bonnes conditions de travail et de salaire pour revaloriser le travail d’accueil des enfants, et, enfin, un financement public suffisant pour que les places soient abordables pour toutes les familles. Avec l’adoption de l’initiative parlementaire 21.403 « Remplacer le financement de départ part une solution adaptée aux réalités actuelles », la CSEC-E a ouvert la porte à la discussion de ces mesures. Dans cette discussion, l’USS s’engagera pour une politique familiale nationale progressiste, qui lie des contributions fédérales adéquates et suffisantes à des critères de qualité et de conditions de travail.

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top