Lutte contre les discriminations salariales à l’encontre des femmes : trop peu conséquente et trop peu déterminée

  • Égalité des sexes
Communiqués de presse
Écrit par Christina Werder

En Suisse, on ne s’attaque que de manière lacunaire aux discriminations salariales à l’encontre des femmes. En effet,

 

  • il ne suffit pas de recourir à des mesures non obligatoires ;
  • pour rendre les mesures existantes plus efficaces, plus de moyens sont nécessaires.

Telles sont les deux principales conclusions auxquelles aboutit une étude comparative entre différents pays, réalisée à la demande de l’Union syndicale suisse (USS) et publiée tout récemment[1]. Les auteures de cette étude montrent comment on s’attaque aux discriminations salariales dans plusieurs États de l’Union européenne ainsi qu’au Canada. Elles font référence aux États qui ont introduit des mesures impliquant une certaine contrainte – rapports salariaux, autorités dotées de compétences de contrôle, … - lorsque les mesures non obligatoires ne se sont pas révélées suffisamment fructueuses. Or, le Conseil fédéral n’a, à ce jour, jamais voulu entendre parler de telles mesures.

Les auteures proposent aussi d’affecter plus de moyens aux mesures déjà existantes en Suisse. Cela concerne notamment les contrôles en matière de marchés publics.

En conclusion, 15 ans après l’introduction de la loi sur l’égalité entre femmes et hommes, la Suisse n’a pas encore beaucoup progressé sur la voie de l’élimination des discriminations salariales. Et, comme l’étude le montre, la volonté d’y parvenir fait défaut. C’est pourquoi il faut exercer une pression à partir de la base. Soutenue par un vaste éventail d’alliés, l’USS y veillera. En effet, le 14 juin 2011, journée nationale d’action et de grève, sera l’occasion de clamer dans tout le pays qu’« on en a marre des inégalités, que ça doit changer et qu’on veut les mêmes salaires ! » Pour cette occasion, des centaines d’actions ont été annoncées jusqu’à ce jour et chaque jour, de nouvelles le sont encore. Plus de 100 000 participantes et participants sont attendus.

Pour plus d’informations : www.14juin2011.ch.


[1] Marianne Schär Moser, Silvia Strub : « Massnahmen und Instrumente zur Bekämpfung der geschlechtsspezifischen Lohndiskriminierung – Die Schweiz im Spiegel des europäischen Auslands » (en allemand seulement, avec conclusion en français), Dossier N° 79 de l’USS, mai 2011, http://www.sgb.ch/downloads.php#top1.

 

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top