Des grands et des petits pas : une progression persévérante

  • Égalité des sexes
Articles
Écrit par Christina Werder

Pourquoi faut-il encore descendre dans la rue en 2011 pour l’égalité des sexes ? La réponse de Christine Werder, secrétaire centrale de l’USS en charge de l’égalité

record:tt_news:1087Petite chronologie

1971 : introduction du suffrage féminin

1981 : protection contre le licenciement pendant la durée de la grossesse et 16 semaines après l’accouchement

1985 : nouveau droit matrimonial : partenariat égalitaire et responsabilité commune des époux concernant les enfants

1993 : élections fédérales : au lieu de la candidate socialiste officielle, c’est Francis Matthey qui est élu ; sur pression des femmes, il renonce à son élection ; Ruth Dreifuss devient ensuite conseillère fédérale

1995 : splitting des rentes et bonifications pour tâches éducatives dans l’AVS : les rentes de couples sont remplacées par des rentes individuelles ; cela, à un prix élevé en raison du relèvement de l’âge de la retraite

1996 : loi sur l’égalité entre femmes et hommes : interdiction de toute discrimination dans la vie professionnelle

2002 : décriminalisation de l’interruption de grossesse durant les 12 premières semaines

2003 : la violence dans le couple, marié ou non, est désormais un délit poursuivi d’office

2004 : adoption de la loi sur l’assurance-maternité

2006 : amélioration de la protection contre la violence domestique

2010 : majorité de femmes au Conseil fédéral

2011 : journée nationale d’action et de grève : les principales revendications sont l’abolition des discriminations salariales à l’encontre des femmes, un partage juste du travail familial et du travail professionnel et plus de places d’accueil pour les enfants

La leçon de cette chronologie : pas de progrès sans combats. Et aussi : nous voulons continuer cette chronologie ! Avec un 14 juin combatif !

 

 

Lisez aussi les conrtibution de Christine Flintner, Elisabeth Joris et Tanja Walliser.

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top