Pas de cadeaux pour les plus riches !

  • Finances et fiscalité
Articles
Écrit par Stefan Rüegger, service de la communication de l’USS/fq

Initiative « Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires »

Les riches étrangers peuvent profiter, en Suisse, d’une imposition forfaitaire et économiser ainsi parfois énormément sur leurs impôts. Les cantons de Zurich et de Schaffhouse ont cependant été des précurseurs en cette matière. Avant les autres, ils ont en effet dit halte à ces cadeaux fiscaux.

Pour autant qu’ils ne travaillent pas officiellement en Suisse, les multimillionnaires étrangers peuvent profiter d’une imposition dite forfaitaire. Au lieu de se voir imposés sur leurs revenus et fortunes réels, comme tous les gens ordinaires, ils ne le sont que sur un montant forfaitaire, qui représente en général cinq fois la valeur locative de leur habitation. Actuellement, 5 500 millionnaires étrangers profitent de ce type d’imposition. Parmi eux, on compte toujours plus de nomades du business et de chômeurs fictifs qui gèrent depuis notre pays leurs conglomérats disséminés sur toute la planète.

Des impôts justes pour tout le monde

Pareil privilège, réservé de toute façon à des personnes déjà privilégiées, relève d’une logique fiscale néolibérale archaïque. La population du canton de Zurich l’a compris en 2009 en jetant cette vieillerie par-dessus bord. Et aucune des prévisions les plus sombres formulées alors par la droite ne s’est avérée. Au contraire, après qu’une bonne moitié des bénéficiaires de l’imposition forfaitaire eurent quitté le canton de Zurich suite au scrutin, les communes concernées firent état de recettes fiscales en augmentation, parce que les villas et autres maisons de maître devenues libres avaient rapidement trouvé de nouveaux locataires aussi riches que les anciens.

Et cela fonctionnera aussi comme cela au plan national. Car la suppression de l’imposition forfaitaire à ce niveau ne permettra plus à ces contribuables nantis de tout simplement déménager dans le canton voisin. Ceux qui voudront vivre en Suisse et profiter de ses avantages devront aussi participer, dans une mesure équitable, à leur financement. Et ils le feront. La Suisse n’est en effet pas uniquement attrayante pour ses impôts !

Des listes de signatures peuvent être téléchargées sous :          
 http://www.sgb.ch/uploads/media/Pauschalbesteuerung-Bogen_franz_SGB.pdf

Responsable à l'USS

Daniel Lampart

Premier secrétaire et économiste en chef

031 377 01 16

daniel.lampart(at)sgb.ch
Daniel Lampart
Top