Palais fédéral

Photo: Megalesius / Wikimedia Commons |

 

L’importante prolongation du chômage partiel préservera des emplois

  • Corona
  • Assurance-chômage
  • Prévoyance professionnelle
Communiqués de presse

Décisions du Conseil fédéral : la position de l’USS

L’Union syndicale suisse (USS) appprend avec satisfaction la prolongation de 12 à 18 mois du chômage partiel. Cette mesure permettra de maintenir des emplois. Il s’agit d’éviter à tout prix d’autres licenciements à cause de la crise du coronavirus. La part du chômage partiel et du chômage est la plus élevée dans les branches à bas salaires. Les pertes de salaire de 20 à 30 % induites sont difficilement supportables pour les personnes touchées. Les prestations servies en cas de chômage partiel et celles de l’assurance-chômage ne sont pas suffisantes. Il faut que 100 % du salaire soient versés.

Garantie de revenu pour les indépendant-e-s

En prolongeant et étendant l’allocation Corona-perte de gain pour les indépendant-e-s actifs dans le domaine de l’événementiel, le Conseil fédéral a enfin clarifié la situation. Les personnes actives dans la branche de la culture dépendent en particulier de toute urgence de cette garantie parce que cette branche reste très limitée dans ses activités et le restera probablement encore longtemps. À travers ses décisions, le Conseil fédéral reconnaît également que des efforts supplémentaires sont encore nécessaires afin que les cas de rigueur soient reconnus dans le cadre de la crise du coronavirus et puissent être allégés.

Garantie des avoirs de libre passage dans l’Institution supplétive LPP

L’USS salue aussi l’introduction à la Confédération d’un compte sans intérêt pour la Fondation Institution supplétive LPP. Avec les partenaires sociaux, elle demande maintenant au Parlement de mettre rapidement en vigueur ce projet de loi. La fondation assume en effet des tâches importantes en matière de prévoyance professionnelle qui revêtent une grande importance, précisément à une époque où le chômage croît de manière fulgurante. Elle constitue une structure nationale servant à collecter l’argent des caisses de pensions de tous les salarié-e-s ayant perdu leur emploi. En adoptant le message à l’intention du Parlement, le Conseil fédéral reconnaît la tâche difficile dévolue à l’institution supplétive et la responsabilité de contribuer à la stabilité de cette dernière revenant à la Confédération.

Responsable à l'USS

Daniel Lampart

Premier secrétaire et économiste en chef

031 377 01 16

daniel.lampart(at)sgb.ch
Daniel Lampart
Top