Fermé

Photo : © brightstars / istockphoto.com

 

Il faut plus pour éviter que les besoins existentiels de la population ne soient menacés

  • Coronavirus
Communiqués de presse

Mesures économiques du Conseil fédéral

L’Union syndicale suisse (USS) se félicite que le Conseil fédéral ait anticipé la mise en place du fonds pour les cas de rigueur. La situation allant s’aggravant, d’autres mesures sont cependant nécessaires pour empêcher que le chômage ne s’étende et que les besoins existentiels de la population ne soient menacés. La priorité doit être donnée à l’extension du chômage partiel aux emplois à durée déterminée ainsi qu’à l’augmentation des indemnités de chômage partiel pour les personnes à revenus modestes.

La deuxième vague du coronavirus a atteint la Suisse alors qu’elle connaissait déjà une situation tendue. L’emploi s’est certes quelque peu amélioré durant l’été, mais de nombreuses personnes sont toujours au chômage total ou partiel. À cause des fermetures d’entreprises et d’institutions dans quelques cantons et du changement de comportement de la population, la situation s’est cependant à nouveau aggravée. Les inscriptions au chômage partiel et le nombre des demandeurs et demandeuses d’emploi augmentent à nouveau.

Pendant la première vague, grâce aux « garanties de salaire » offertes par le chômage partiel et aux allocations pour perte de gain ainsi qu’aux autres mesures prises, la Suisse a évité que les choses ne se dégradent encore plus, comme aux États-Unis. Cela doit aussi être le cas pendant la deuxième vague. La Confédération et les cantons doivent être prêts à tout entreprendre pour maintenir les emplois et les salaires. La crise touche surtout des personnes à bas revenu. Si des contremesures ne sont pas prises, on risque d’être confronté à court et moyen terme à de graves problèmes sociaux.

L’USS demande que les actuelles mesures sociales continuent à être systématiquement appliquées. D’ici début décembre, les cantons doivent préparer leurs fonds pour les cas de rigueur. Il faut en outre augmenter l’indemnité de chômage partiel pour les personnes à revenu modeste ainsi qu’étendre le chômage partiel aux contrats à durée déterminée ; cela, notamment aussi dans la perspective de fermetures possibles d’entreprises et d’institutions pendant l’hiver.

L’USS s’engage pour que toutes les entreprises aient des plans de protection efficaces afin d’empêcher la propagation du virus. Mais, concernant les autorités, il faut désormais qu’elles agissent plus rapidement. Les cantons doivent effectuer plus de contrôles et davantage conseiller les entreprises. La Confédération doit mettre des listes de contrôle à disposition à cet effet.

Top