Travailleur en fin de carrière

Photo : © RainStar / istockphoto.com

 

Fin de droit : il faut agir de toute urgence !

  • Coronavirus
  • Assurance-chômage
Communiqués de presse

Le chômage ne cesse d'augmenter chez les personnes en fin de carrière

La crise du coronavirus a fait exploser les chiffres du chômage. Alors que la situation s’est légèrement améliorée chez les jeunes jusqu’en novembre, le taux de chômage chez les personnes en fin de carrière continue de grimper. Le groupe des 60-64 ans est le plus durement touché : le nombre de chômeurs et chômeuses dans cette tranche d’âge a atteint en octobre un sommet historique avec 11 397 personnes.

Les perspectives sont mauvaises, car le chômage a connu la plus forte hausse dans les branches qui rencontrent les plus grandes difficultés économiques, notamment l’industrie des machines, l’hôtellerie-restauration ou la branche des voyages. Dans le canton de Zurich par exemple, il y avait 17 emplois à pourvoir dans l’hôtellerie et 145 dans la restauration, alors que 3204 personnes de la branche étaient inscrites au chômage. La recherche d’emploi est de plus en plus souvent vouée à l’échec pour les chômeurs et chômeuses qui ont passé un certain âge. Le risque d’arriver en fin de droit se fait de plus en plus menaçant.

Au cours de la première vague de la pandémie, le Conseil fédéral a augmenté le nombre d’indemnités journalières et les délais-cadres, ce qui a permis d’éviter de nombreuses arrivées en fin de droit. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas : en novembre, 1700 personnes sont arrivées au bout de leurs indemnités. Et ce nombre ne manquera pas d’augmenter davantage puisque la part du chômage de longue durée sur l’ensemble des chômeurs et chômeuses est à son plus haut niveau depuis la dernière révision de loi sur l’assurance-chômage (LACI) en 2011.

L’USS demande une hausse du nombre d’indemnités journalières et des délais cadre pour que le moins de personnes possible arrivent en fin de droit, surtout chez les plus âgé-e-s. De plus, il faut avancer au 1er janvier 2021 l’entrée en vigueur de la prestation transitoire pour chômeurs et chômeuses âgés, afin d’inclure les personnes qui arriveront au terme de leurs indemnités dans le cercle de bénéficiaires. Cette prestation transitoire est indispensable, en particulier dans cette période.

Responsable à l'USS

Daniel Lampart

Premier secrétaire et économiste en chef

031 377 01 16

daniel.lampart(at)sgb.ch
Daniel Lampart
Top