Argumentaire contre l’initiative populaire de l’UDC « pour des naturalisations démocratiques »

  • Migration
Dossiers
Écrit par Manuela Bruderer

DOSSIER N°55

Le 1er juin 2008, l’initiative populaire de l’UDC baptisée, de manière trompeuse, « pour des naturalisations démocratiques » sera mise en votation. Or cette initiative populaire est tout sauf démocratique. Elle viole en effet des principes fondamentaux : ceux de la démocratie, ceux de l’État de droit et aussi ceux du fédéralisme.

Avec cette initiative populaire, l’UDC tentera par tous les moyens de se profiler comme « parti d’opposition ». Dans le style – ou l’absence de style – qui est sa marque de fabrique, elle essaiera, à coup de slogans grossiers, d’attiser les peurs de la population et de dénigrer les autorités et les tribunaux.

Défenseurs et modèles d’intégration réussie de travailleurs et travailleuses de toutes les origines, les syndicats rejettent catégoriquement cette initiative populaire. Il est hors de question que les travailleurs et travailleuses qui vivent ici et y paient des impôts soient discriminés et attaqués sur la base de votations arbitraires impossibles à contester lorsqu’ils demandent à être naturalisés. Il est hors de question que des garanties offertes par l’État de droit et des droits constitutionnels de notre démocratie soient vidés de leur sens uniquement parce que l’UDC ne veut pas naturaliser certaines catégories de la population, même lorsque les candidat(e)s au passeport suisse ont franchi avec succès tous les obstacles et les trois étapes d’une procédure complexe, de longue haleine et unique en son genre sur le plan international.

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top