Une déresponsabilisation totale des employeurs

  • Formation & Jeunesse
  • Économie
Communiqués de presse
Écrit par Véronique Polito

Loi sur la formation continue

Le Conseil national vient de vider la loi sur la formation continue d’une grande partie de sa substance : il refuse de mentionner toute responsabilité de l’employeur en matière de formation continue. Alors que le Conseil fédéral demandait une modeste participation de l’employeur aux efforts de formation continue, le Conseil national a décidé de biffer le paragraphe qui stipulait que « les employeurs, publics et privés, favorisent la formation continue de leurs employés ».

Privée d’un point essentiel, la loi sur la formation continue passe à côté de son objectif premier, qui serait d’améliorer l’accès à la formation continue, notamment pour assurer aux salarié(e)s une intégration durable sur le marché du travail. Le Conseil national table ainsi essentiellement sur la responsabilité individuelle et le renforcement de la concurrence dans la formation continue. Au lieu d’encourager les entreprises à investir dans la qualification de leur personnel, il les incite à faire appel au recrutement externe.

« Vis-à-vis des personnes peu qualifiées, tabler sur la responsabilité individuelle et le marché relève plus du cynisme que du bon sens », critique Véronique Polito, secrétaire centrale de l’Union syndicale suisse (USS). Que les employeurs soutiennent majoritairement la formation continue des personnes déjà bien qualifiées et ayant de bons revenus n’est un secret pour personne. Lors de son dernier recensement, l’Office fédéral de la statistique avait confirmé cette tendance : en 2011, seulement 28 % des personnes sans formation avaient reçu un soutien de leur employeur, contre 70 % des diplômé(e)s des hautes écoles.

Il appartient désormais au Conseil des États de corriger le tir et de redonner à cette loi la substance qu’elle mérite.

renseignements :

Véronique Polito, secrétaire centrale de l'USS, responsable de la formation,
079 436 21 29

Responsable à l'USS

Regula Bühlmann

Secrétaire centrale

031 377 01 12

regula.buehlmann(at)sgb.ch
Regula Bühlmann
Top