Actuel


Coronavirus

Toutes les informations utiles et nos positions concernant la pandémie sur notre page spéciale

 

Insensible, le Conseil fédéral décide contre la majorité de la population

Communiqués de presse
Écrit par Daniel Lampart, économiste en chef de l'USS

Insensible, le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de renoncer à un train de mesures conjoncturelles qui aurait protégé efficacement la population suisse contre le chômage en 2010. Il préfère offrir l’an prochain des milliards de francs de cadeaux fiscaux aux 10 pour cent les plus riches du pays (surtout via la « révision de l’imposition des familles »). Cela, alors que le chômage battra en 2010 un triste record historique. D’un côté, le gouvernement suisse a subitement soutenu l’UBS en dehors de toute procédure décisionnelle démocratique, en affectant une somme de 40 milliards de francs à cet effet. De l’autre, il laisse totalement en rade la population obligée de trinquer aujourd’hui à cause des erreurs de management commises aux étages supérieurs de cette même banque.

Dans les faits, les pouvoirs publics et les caisses-maladie vont fortement aggraver la récession en Suisse l’an prochain. L’augmentation des primes versées aux caisses-maladie privera la population suisse de près de 3 milliards de francs de pouvoir d’achat. Et les mesures d’austérité des cantons et des communes diminueront ce pouvoir d’achat de 5 milliards de francs supplémentaires. Le fonds destinés au financement des infrastructures des transports publics encaissera moins de recettes, ce qui aura pour effet que moins de projets de construction devraient être réalisés. Cette politique, qui revient à priver les gens de pouvoir d’achat par des augmentations et des économies, amplifiera la récession et fera disparaître 50 000 emplois en 2010. Les mesures proposées aujourd’hui par le Conseil fédéral ne seront même pas en mesure d’atténuer un tant soit peu cette aggravation de la crise.

L’Union syndicale suisse (USS) va se battre contre cette politique d’aggravation de la crise et engagera tous les moyens à sa disposition pour que l’État s’attaque au chômage comme le lui prescrit la constitution fédérale.

Plus de nouvelles

 

Insensible, le Conseil fédéral décide contre la majorité de la population

Communiqués de presse
Écrit par Daniel Lampart, économiste en chef de l'USS

Insensible, le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de renoncer à un train de mesures conjoncturelles qui aurait protégé efficacement la population suisse contre le chômage en 2010. Il préfère offrir l’an prochain des milliards de francs de cadeaux fiscaux aux 10 pour cent les plus riches du pays (surtout via la « révision de l’imposition des familles »). Cela, alors que le chômage battra en 2010 un triste record historique. D’un côté, le gouvernement suisse a subitement soutenu l’UBS en dehors de toute procédure décisionnelle démocratique, en affectant une somme de 40 milliards de francs à cet effet. De l’autre, il laisse totalement en rade la population obligée de trinquer aujourd’hui à cause des erreurs de management commises aux étages supérieurs de cette même banque.

Dans les faits, les pouvoirs publics et les caisses-maladie vont fortement aggraver la récession en Suisse l’an prochain. L’augmentation des primes versées aux caisses-maladie privera la population suisse de près de 3 milliards de francs de pouvoir d’achat. Et les mesures d’austérité des cantons et des communes diminueront ce pouvoir d’achat de 5 milliards de francs supplémentaires. Le fonds destinés au financement des infrastructures des transports publics encaissera moins de recettes, ce qui aura pour effet que moins de projets de construction devraient être réalisés. Cette politique, qui revient à priver les gens de pouvoir d’achat par des augmentations et des économies, amplifiera la récession et fera disparaître 50 000 emplois en 2010. Les mesures proposées aujourd’hui par le Conseil fédéral ne seront même pas en mesure d’atténuer un tant soit peu cette aggravation de la crise.

L’Union syndicale suisse (USS) va se battre contre cette politique d’aggravation de la crise et engagera tous les moyens à sa disposition pour que l’État s’attaque au chômage comme le lui prescrit la constitution fédérale.


Plus de nouvelles

 

Insensible, le Conseil fédéral décide contre la majorité de la population

Communiqués de presse
Écrit par Daniel Lampart, économiste en chef de l'USS

Insensible, le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de renoncer à un train de mesures conjoncturelles qui aurait protégé efficacement la population suisse contre le chômage en 2010. Il préfère offrir l’an prochain des milliards de francs de cadeaux fiscaux aux 10 pour cent les plus riches du pays (surtout via la « révision de l’imposition des familles »). Cela, alors que le chômage battra en 2010 un triste record historique. D’un côté, le gouvernement suisse a subitement soutenu l’UBS en dehors de toute procédure décisionnelle démocratique, en affectant une somme de 40 milliards de francs à cet effet. De l’autre, il laisse totalement en rade la population obligée de trinquer aujourd’hui à cause des erreurs de management commises aux étages supérieurs de cette même banque.

Dans les faits, les pouvoirs publics et les caisses-maladie vont fortement aggraver la récession en Suisse l’an prochain. L’augmentation des primes versées aux caisses-maladie privera la population suisse de près de 3 milliards de francs de pouvoir d’achat. Et les mesures d’austérité des cantons et des communes diminueront ce pouvoir d’achat de 5 milliards de francs supplémentaires. Le fonds destinés au financement des infrastructures des transports publics encaissera moins de recettes, ce qui aura pour effet que moins de projets de construction devraient être réalisés. Cette politique, qui revient à priver les gens de pouvoir d’achat par des augmentations et des économies, amplifiera la récession et fera disparaître 50 000 emplois en 2010. Les mesures proposées aujourd’hui par le Conseil fédéral ne seront même pas en mesure d’atténuer un tant soit peu cette aggravation de la crise.

L’Union syndicale suisse (USS) va se battre contre cette politique d’aggravation de la crise et engagera tous les moyens à sa disposition pour que l’État s’attaque au chômage comme le lui prescrit la constitution fédérale.

Le blog de Daniel Lampart

Économiste en chef de l'USS, Daniel Lampart donne ici un avis critique et personnel sur des sujets liés à l'économie (en allemand).

Lire le blog

«Blick nach Europa»

Le blog d'Andreas Rieger sur l'Europe (en allemand)

Lire le blog

Calculateur de salaire

Un guide pratique et fiable pour les employé-e-s et les personnes en recherche d’emploi en Suisse

Plus d'infos

Top